Conseil d’arrondissement : élections présidentielles

Présidentielles : des citoyens désireux de plus de justice sociale et d’efficacité du service public.

Selon Pierre MOURIER, l’issue de l’élection présidentielle est révélatrice de la situation politique du pays, avec 3 blocs : le « chacun pour soi » de M. Macron, le « chacun chez soi » de Mme Le Pen et le « projet de transformation sociale et écologique » de M. Mélenchon.

A Lyon, c’est ce qui guide l’action du groupe Lyon en Commun, depuis 2020, au sein de la nouvelle majorité pour défendre les services publics de proximité et leur accès.
Et entre autres, l’accès à la culture, une culture, populaire, accessible et émancipatrice, aujourd’hui menacée par une baisse des subventions de l’actuel président de Région.

👉 voir la vidéo

La séquence électorale présidentielle est désormais dernière nous. Le groupe Lyon En Commun du 8ème arrondissement tient à remercier les citoyens, présidents, scrutateurs et assesseurs ainsi que l’ensemble des fonctionnaires de la ville engagés pour la bonne tenue des élections présidentielles et qui devront se retrouver dès les 12 et 19 juin à la tâche pour les élections législatives. Qu’ils en soient ici remerciés.

L’issue de l’élection présidentielle est pour nous un révélateur de la situation politique du pays. Nous entrons désormais dans une ère de tripartisme. Trois blocs s’affrontent désormais, le chacun pour soi méprisant et libéral d’Emmanuel Macron qui est la droite financière et antisociale, le chacun chez soi nationaliste, xénophobe et antirépublicain de Mme Le Pen, et le Tiers-État de l’Union Populaire porté par Jean-Luc Mélenchon : un projet de transformation sociale et écologique qui taxe la spéculation, revalorise les salaires, rétablit la retraite à 60 ans, met en place la règle verte et la planification écologique, développe les services publics dans tous les territoires, fait de la santé, de l’éducation, de la culture et de la solidarité des priorités inconditionnelles.
À Lyon, la situation politique est claire. En 2020, Lyon en commun, fédération populaire rassemblant des acteurs syndicaux, culturels et associatifs aux valeurs communes de gauche, préfigurait déjà l’UP. Les deux forces arrivées en tête à un niveau équivalent sont aujourd’hui la République en Marche et l’Union Populaire.

Nous avons toutes et tous constaté que les quartiers populaires, les primo-votants, les classes sociales victimes de la politique néolibérale du Président Macron se sont mobilisées pour s’exprimer en faveur de plus de justice sociale, de plus d’efficacité du service public pour toutes et tous et surtout pour nos concitoyens les plus en difficulté.

C’est dans ce cadre que Lyon En Commun, première force de gauche à Lyon, organisera son action de transformation sociale, démocratique et écologique à la fois dans et hors des institutions à travers, par exemple, la mobilisation du 1er mai qui consacre un siècle et demi de conquêtes sociales. Dans une République, laïque, démocratique et sociale, nous considérons que l’échelon local est un contre-pouvoir essentiel, soit pour adapter, soit pour combattre la politique gouvernementale.

Vous nous trouverez toujours à vos côtés pour défendre les services publics de proximité et leur accès, comme notamment l’accès à la culture, aujourd’hui menacé par une baisse des subventions de l’actuel président de Région. Cette attaque en règle contre l’ensemble du secteur de la culture survient au moment où l’extrême-droite est aux portes du pouvoir en France. En lieu et place d’un Puy du Fou auvergnat, nous préférons une politique culturelle, populaire, accessible et émancipatrice.