Conseil d’arrondissement : les chantiers jeune

Les « chantiers jeune » : un levier pour agir en matière de prévention de la délinquance juvénile.

Nouria MAHMOUDI salue l’attribution de subventions par la ville à des acteurs associatifs pour l’organisation de « chantiers jeune ».

Ces chantiers constituent un des leviers mobilisables pour agir en matière de prévention.
Ils permettent de renforcer la prévention juvénile, d’enrayer le basculement dans la délinquance des plus fragilisés ou encore de prévenir les éventuelles récidives…
Ils offrent les moyens d’apporter à ces jeunes un ailleurs, de s’ouvrir à autre chose et de pouvoir se penser autrement.

👉 voir la vidéo

Nous venons d’approuver l’autorisation de signature de la nouvelle stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance. Celle-ci constitue également le volet sécurité/ prévention de la convention territoriale du Contrat de ville.

« Agir plus tôt et aller plus loin », renforcer la prévention juvénile ;  enrayer le basculement dans la délinquance des plus fragilisés; prévenir les éventuelles récidives…Mais comment ? 
Le dispositif « chantier jeune »  est un des leviers mobilisables pour agir en matière de prévention. Selon les âges et les besoins, il peut être de loisirs ou éducatif.

Pour notre arrondissement, il s’agit d’allouer deux subventions concernant des chantiers loisir dont vous trouverez plus amples détails dans l’annexe jointe à ce rapport.
La première subvention allouée la MJC Montchat pour son chantier « top culture NRJ » qui sera organisé sur 8 jours pendant l’année, en partenariat avec des acteurs culturels, dans le but d’impliquer des jeunes dans un projet favorisant l’accès à la culture. La subvention de 3500€ permettra notamment de financer un séjour au festival d’Avignon.

La seconde, pour la Maison Pour Tous des Rancy, pour sa proposition de 2 chantiers sur chaque période de vacances scolaires en partenariat avec Ma Maraude, Habitat et Humanisme, Possibles, Emmaüs, la Bibliothèque municipale, un EHPAD et des commerçants du quartier. Ces chantiers sont soutenus à hauteur de 4500€.

La délinquance n’est pas un fatum. Elle est un appel au (re)pères, au cadre, aux limites.
En approuvant ce rapport, nous donnons les moyens d’apporter un ailleurs, de sortir des sentiers battus, de s’ouvrir à autre chose et de pouvoir à nouveau se penser autrement.