Conseil d’arrondissement

Angélique BAPTISTE présente le Programme de Réussite Éducative qui aide à lutter contre les inégalités à l’école notamment des enfants souffrants de fragilité psychologique. Au nom de Lyon en Commun, elle se réjouit de la mise en place du PRE dans la ville de Lyon et notamment dans le 8e. Grâce à ce programme, de nombreux enfants pourront réintégrer le cercle scolaire, via des activités culturelles, sportives et de santé. Ce plan permet un renforcement des réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) dans les écoles. Angélique BAPTISTE rappelle que ce dispositif doit être un complément de l’Education Nationale car il ne remplace pas une scolarité classique. Elle invite l’Etat à prendre ses responsabilités, tout comme la ville de Lyon, et à renforcer les moyens pour l’Éducation Prioritaire.

👉 voir la vidéo

Monsieur le Maire,

Mes chers collègues,

Habitantes et habitants du 8ème,

Le PRE, mis en place depuis 2005, permet d’aider à lutter contre les inégalités territoriales des enfants et adolescents souffrant de grande fragilité, notamment psychologique. Ce plan permet un renforcement des RASED dans les écoles, service essentiel qui permet de tisser un lien avec les familles, ainsi que les divers professionnels de la santé, concernés par ce plan. Aussi, rappelons que la santé mentale touche de plus en plus de personnes, depuis le début de cette crise sanitaire, et il est important de rappeler à quel point le personnel de santé met en place des écoutes afin de réduire cette hausse.

Notre groupe politique se réjouit de la mise en place du PRE dans la ville de Lyon et notre arrondissement, car il va pouvoir aider de nombreux jeunes vivant notamment dans les quartiers populaires de la ville, à pouvoir se réinsérer dans le cercle scolaire, via des activités culturelles, sportives et de santé, d’autant plus essentiels en cette période de crise. Le personnel de l’éducation nationale a aussi été très touché par la crise, et a été un pilier pour maintenir le lien entre les élèves et l’école, afin d’avoir un maintien du programme scolaire durant cette crise, et particulièrement durant les divers confinements. Il est donc important que notre jeunesse se sente bien, afin d’avoir une scolarité saine, puisque le souhait de notre mandat est d’avoir une ville à hauteur d’enfant.

Mais, n’oublions pas que ce dispositif doit être un complément de l’Education Nationale, et ne remplace pas une scolarité classique. Là où la Ville de Lyon prend ses responsabilités, nous invitons l’Etat à faire de même et à renforcer les moyens mis dans l’Education Prioritaire. 

Nous voterons bien évidemment pour cette délibération.

Je vous remercie de votre écoute.