Conseil d’arrondissement

Angélique BAPTISTE salue le travail quotidien du personnel, notamment féminin, de la petite enfance durement touché par la crise sanitaire. Pour soutenir ce secteur en tension, la ville de Lyon a développé un projet de crèche à vocation d’insertion professionnelle et sociale, au sein de deux Établissements d’Accueil Jeunes Enfants (EAJE) : Rochaix 1 et Rochaix 2. L’objectif principal est de sécuriser l’accès à l’emploi des parents de jeunes enfants, en particulier pour la période d’essai ou l’accès à un stage en entreprise. Il s’agit également de créer un espace en proximité immédiate, conjuguant lieu de formation pour adultes et lieu d’accueil pour les enfants. Selon Angélique BAPTISTE, la mise en place de ce dispositif, en lien avec le Pôle Emploi local, permettra de mettre en valeur le savoir-faire féminin à long terme.

👉 voir la vidéo

Monsieur le Maire,
Mes chers collègues,
Habitantes et habitants du 8ème,

Le personnel de la petite enfance a fait partie des premiers de cordées durant cette crise sanitaire, et notre groupe Lyon en Commun tient à rendre hommage à ce corps de métier, qui est passionné, qualifié et professionnel. Ils prennent soin de nos enfants, et permettent aux parents – en particulier aux familles monoparentales, qui sont bien souvent des femmes – de pouvoir retrouver un emploi, et s’insérer dans la vie professionnelle. Nous saluons le travail qu’ils emploient au quotidien, permettant à ces femmes des classes populaires de retrouver une dignité et une insertion pérenne au travail. Cette délibération présentée ce soir est importante, car elle permet d’accompagner au plus près cette insertion, avec un suivi durant les jours les plus primordiaux du retour à l’emploi, tel que la période d’essai, et le premier mois.
Car ce sont surtout les femmes qui bénéficieront de cette avancée, et qui sont les plus touchées durant cette crise sanitaire. Ce sont elles qui ont le plus d’emplois à temps partiels, avec peu de revenu, et qui rencontrent le plus de difficulté à trouver un emploi, notamment par rapport à la garde des enfants dans les familles monoparentales. La mise en place de ce dispositif, en lien avec le Pôle Emploi local, permettra donc de mettre en valeur le savoir-faire féminin, dans cette société qui en a besoin.

Je vous remercie.