Conseil d’arrondissement

Aurélie GRIES, adjointe à la Petite enfance, vie associative et promotion de la santé, appelle à voter pour l’adhésion à la charte d’intention des Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens, pour développer des bonnes pratiques en matière de réduction de l’exposition de ces substances. En effet, les perturbateurs endocriniens, des substances chimiques, altèrent le fonctionnement du système hormonal et nuisent à la santé humaine et animale. Pourtant, ils existent dans la quasi-totalité des produits de consommation courante (aliments, contenants en plastique, biberons, cosmétiques…). Aussi, la Ville de Lyon et les élu-es délégué-es à la santé et à la petite-enfance ont l’intention de renforcer les efforts pour réduire autant que possible l’exposition globale des citoyens et citoyennes, et en particulier des enfants dans les Etablissements d’Accueil du Jeune Enfant et les écoles lyonnaises.

👉 voir la vidéo