Conseil d’arrondissement

Laurent BOSETTI, conseiller à la Démocratie locale, introduit les premières saisines du Conseil de la vie associative et locale (CVAL). Après les réunions de préparation, les actrices et acteurs locaux du CVAL posent leurs premières questions en conseil d’arrondissement !
👉 voir la vidéo

Chers collègues,

C’est avec beaucoup de plaisir que j’introduis ce soir les premières saisines officielles du conseil de la vie associative et locale, en tant qu’élu délégué à la démocratie locale.

Notre exécutif a souhaité renforcer sous ce mandat les leviers d’initiative citoyenne, les leviers d’interpellation des élus, pour que la participation ne soit pas toujours descendante.

C’est à ce titre que nous avons lancé le conseil de la vie associative et locale pour permettre aux acteurs locaux de siéger en séance officielle du conseil d’arrondissement, à la même table que les élus. C’est en ce sens que nous lancerons aussi demain le budget participatif dans les arrondissements.

Alors en quoi consiste donc cette nouvelle instance ? Et bien les acteurs du 7e arrondissement préparent ensemble, en amont des séances du conseil arrondissement, des saisines à l’attention des élus, sous forme de questions ou de vœux.
Je remercie à ce titre la centaine d’acteurs locaux qui a fait la démarche volontaire de s’inscrire à cette nouvelle instance, et a fortiori aux 50 associations qui se sont réunis au mois de février pour préparer des saisines, en vue du conseil d’arrondissement du mois de mars et du mois de mai.

Les rapports qui sont présentés aujourd’hui ont vocation à être débattus, en donnant la parole bien sûr aux acteurs locaux, mais aussi aux groupes de l’opposition. Cela confère également aux associations une visibilité médiatique et une forme de redevabilité de notre exécutif, dont les propos sont retranscrits dans le procès-verbal de la séance, et qui vaut engagement moral de notre part.

La démarche est innovante. Nous sommes donc plein d’ambition sur le sujet mais aussi d’humilité. Nous aurons l’occasion d’évaluer cette démarche citoyenne à deux ans, comme nous nous y sommes engagés dans le règlement intérieur du conseil d’arrondissement.

Merci l’opposition de s’être associée de manière constructive à l’élaboration de cette instance. Merci à Aurélie Gries, adjointe à la vie associative, de l’animer avec beaucoup d’enthousiasme. Merci à Madame la Maire de nous avoir fait confiance sur ce projet.

Je cède à la parole à nos concitoyens. Longue vie au conseil de la vie associative et locale.