Conseil d’arrondissement : le LOU Rugby

Subventions à l’association LOU Rugby : un rééquilibrage pour soutenir davantage de clubs sportifs.

Laurent BOSETTI rappelle l’attachement des élus Lyon en Commun, à la pratique du sport amateur et professionnel.

Jusqu’alors le LOU Rugby, source de rayonnement pour la ville, bénéficiait d’importantes subventions, sans parler de la cession de l’exploitation du stade de Gerland.

La nouvelle équipe entend continuer à soutenir le LOU Rugby, mais en toute transparence et surtout plus équitablement.

Aussi la diminution de la participation financière de la Ville permettra de favoriser de nouveaux clubs sportifs ou d’accentuer les subventions à des plus petits.

👉 voir la vidéo

Le LOU Rugby caracole en tête de son groupe dans la Challenge Cup et s’est qualifié pour les 1/8e de finale du tournoi européen. Notre club enregistre de très bons résultats en TOP 14 et l’association amateur du LOU promeut par ailleurs la discipline auprès du plus grand nombre.
Nous saluons unanimement le travail réalisé par le club. Lyon s’affirme de plus en plus comme une terre de rugby et notre municipalité va investir 800.000€ pour accueillir la coupe du monde de Rugby à Lyon en 2023, de manière à promouvoir la pratique de ce sport à travers une grande fête populaire.

Pour les élus du groupe Lyon en commun, il est important de rappeler notre attachement à la pratique du sport amateur et professionnel, pour ne pas mal interpréter les propos qui vont suivre. Nous soutenons bien sûr le LOU Rugby mais nous ne voulons plus le faire à n’importe quelles conditions. Nous voulons le faire en toute transparence et surtout à travers un traitement plus équitable.

Lors des précédents mandats, dans le domaine du sport, la Ville de Lyon et le Grand Lyon avaient déroulé le tapis rouge aux grands groupes économiques, en arrosant là où c’était déjà mouillé. On se rappelle des terrains agricoles vendus à des prix scandaleusement bas à l’OL pour son Grand Stade, qui induisait par ailleurs des frais d’aménagements colossaux aux alentours, portés par le contribuable.

De la même manière, nos prédécesseurs à la Ville cédaient l’exploitation du stade de Gerland au LOU rugby, dans un montage financier plus qu’hasardeux, dénoncé par la Chambre régionale des comptes qui nous expliquait que la Ville avait joué contre ses intérêts… bradant au passage une piscine municipale alors que notre collectivité en manque encore cruellement.

Depuis notre prise de fonction, nous nous réjouissons que ce positionnement politique ait pu enfin évoluer sous la houlette de notre adjointe au sport, Julie Nublat-Faure.

A notre arrivée, nous avons ainsi diminué par deux notre achat de places en loges auprès du Lou Rugby, passant de 190.000€ à 86.000€.

Nous réduisons cette année de 150.000€ notre soutien à l’association du LOU, non pas parce que leur implication ne serait pas bonne, elle est excellente, mais parce que cette association bénéficiait d’un ratio de subvention par adhérent totalement disproportionné par rapport aux autres clubs sportifs.

Enfin, nous négocions actuellement avec le LOU pour ne pas porter budgétairement le coût de rénovation de la piscine de Gerland, celle-là même que nous serons obligés de louer pour nos scolaires lorsqu’elle sera rénovée, compte-tenu du montage opéré par nos prédécesseurs. Je parle ici de plusieurs millions d’euros en jeu.

Mesdames, Messieurs, nous saluons donc le formidable travail mené par le LOU Rugby tout en revenant à un soutien raisonné, équitable, qui nous permet en cascade de soutenir de nouveaux clubs sportifs et d’accentuer notre soutien à des plus petits. Nous voterons favorablement ce rapport.