Conseil d’arrondissement

Joanny MERLINC salue les acteurs culturels du 5ème qui ont trouvé les ressources pour réinventer la culture et pour conserver un lien avec le public. Joanny Merlinc est ravi de dire que le monde culturel est de nouveau prêt à accueillir le public. Il salue également la politique engagée de Nathalie Perrin-Gilbert en appui à la création et à l’émergence artistique lyonnaise. Il honore ses grands objectifs : réduire les inégalités à l’accès aux pratiques culturelles, une culture pour toutes et tous ainsi qu’une parité femmes / hommes au sein des structures.

👉 voir la vidéo

Nous sommes de l’étoffe dont sont fait les rêves”.

Vous me permettrez d’introduire mon intervention par ces quelques mots issus de “La Tempête” de William Shakespeare.

Car aux côtés de tous les secteurs lourdement touchés par la crise, le monde la culture a bien traversé une tempête.
Une tempête qui aura durée 429 jours, faite d’événements reportés puis annulés, de salle fermée, de rendez-vous remis à plus tard.

Une tempête faite aussi de culture à réinventer pour subsister, faite d’ingéniosité, de passion, d’inébranlables motivations pour conserver un lien avec un public trop longtemps privé de pouvoir s’assoir sur le strapontin d’un théâtre, d’une salle de concert, d’un cinéma, privé de flâner dans les couloirs d’un musée ou d’une exposition. Et je ne manquerai pas une nouvelle occasion de saluer la détermination de nos acteurs culturels du 5ème arrondissement qui ont traversé cette tempête en trouvant les ressources pour réinventer la culture.

Et enfin nous y sommes. Nous sommes prêts. Les salles ré-ouvrent, le public revient et la politique culturelle a plus que jamais besoin d’un cap, d’une direction forte et engagée. 

C’est pourquoi, au côté de toute la majorité, et des élu.e.s Lyon en Commun dont je me fais aujourd’hui également l’écho, je soutiens avec beaucoup d’enthousiasme l’ensemble des délibérations en faveur de la création artistique que je suis amené à vous présenter aujourd’hui. 

Je salue évidemment et tout particulièrement la politique engagée par Nathalie Perrin-Gilbert depuis le début de son mandat, en appui à la création et à l’émergence artistique lyonnaise. Conscient que pour réduire les inégalités dans l’accès aux pratiques culturelles, il était nécessaire de mettre en place des politiques repensées et dotées de moyens plus importants. Conscient que pour créer une culture de droit pour toutes et tous, il fallait établir de nouveaux équilibres, en oeuvrant à la parité femme / homme au sein des structures, en soutenant des acteurs culturels qui participent activement à la vie de la cité par un ancrage local fort, les partenariats développés entre les acteurs du territoire ou encore les actions culturelles diversifiées pour toucher tous les publics.

Pour vous présenter les 9 délibérations qui concernent le secteur culturel ce jour, je vais vous partager un support visuel de présentation. Je vais également regrouper certains éléments de présentation pour gagner du temps et faciliter cette présentation.

En prélude, et comme une grande partie des 9 délibérations portent sur le FIC, le Fond d’Investissement Culturel, permettez-moi de vous présenter quelques grands chiffres et nouvelles orientations pour ce FIC 2021.

Parmi les grandes orientations, on notera une augmentation du budget global de 477k€. On remarquera surtout le soutien de la ville de Lyon, par la volonté affirmée de Nathalie Perrin-Gilbert, de soutenir les acteurs émergents, qu’il s’agisse de scènes découvertes, de centres d’art ou de nouveaux lieux de résidence.