Conseil d’arrondissement

pour Tristan DEBRAY, la végétalisation des cours d’écoles complète les projets de « Rues des enfants » (apaisement des abords des établissements scolaires et interventions artistiques) et de réaménagement des aires de jeux, qu’il porte.
Ces initiatives permettent d’améliorer la place de l’enfant dans la Ville et répondent à des enjeux environnementaux, sanitaires et sociaux.
La végétalisation des cours d’écoles favorise la lutte contre les ilots de chaleur mais aussi le rapprochement de tous les enfants de la nature, dans leur quotidien.
Il s’agit donc également d’une question de justice sociale.

👉 voir la vidéo

Mes collègues de Lyon en Commun et moi-même tenons simplement à exprimer notre satisfaction de voir ce projet se concrétiser. La végétalisation des cours d’écoles, et plus largement leur réaménagement, font partie intégrale de la ville des enfants que nous bâtissons depuis maintenant un an et demi.

Ces projets sont bien sûr très en lien avec nos rues des enfants ou encore le réaménagement des aires de jeux qui nous permettent d’améliorer la place de l’enfant dans la ville.
Ceci passe par le réaménagement de l’espace public et aussi par les travaux menés au sein des écoles et des crèches. Dans ces lieux, les enfants passent une grande partie de leur temps, la majeure partie de leur enfance, ne l’oublions pas.

Tout comme les rues des enfants et la rénovation des aires de jeux, le réaménagement des cours d’écoles répond à la fois à des enjeux environnementaux, sanitaires et sociaux.

Cela amène de nombreux enfants à s’impliquer concrètement et à participer aux projets qui les concernent. Au même titre que le Conseil d’Arrondissement des enfants du 5e qui verra le jour le mois prochain ! En ce sens, ces projets participent de la mise en œuvre concrète de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, à l’échelle de notre ville.

La végétalisation des cours d’écoles permet non seulement de lutter contre les ilots de chaleur, mais également de rapprocher tous les enfants de la Nature, dans leur quotidien. C’est donc aussi une question de justice sociale que les élus de Lyon en Commun et moi-même tenons à saluer fortement.

L’école Joliot Curie fait partie des écoles « pilotes » pour la démarche de végétalisation des cours de la ville. D’autres projets semblables vont fleurir, ce que nous saluons également !