Conseil d’arrondissement : Projet éducatif de Lyon

Co-construction du Projet éducatif avec les enfants. Un pas de plus pour une Ville à leur hauteur.

Tristan DEBRAY salue la concertation menée pour l’élaboration du Projet éducatif de Lyon, document présentant les grands principes des actions éducatives à mettre en œuvre sur tous les temps des enfants et des jeunes (scolaire, périscolaire et extrascolaire).

Pour la première fois, les enfants ont été associés à la démarche, au côté des acteurs éducatifs locaux ! Démarche qui a permis une plus large écoute, un plus grand respect de l’avis des enfants.

Elle entre en résonnance avec leur participation aux Conseils d’arrondissement des enfants, au réaménagement des aires de jeux et des abords de leur école.

C’est ainsi qu’une Ville à hauteur d’enfant se construit !

👉 voir la vidéo

Le Projet Educatif de Lyon a été élaboré de manière participative. En effet, la Ville a associé durant de nombreux mois tous les acteurs éducatifs locaux.

Les parents, désormais grandement impliqués, les partenaires institutionnels, les équipes enseignantes, les agents de la ville de Lyon, des acteurs associatifs ainsi que de nombreux élus.
J’ai eu la chance de le constater par moi-même en participant à plusieurs ateliers thématiques. Je peux témoigner que ces regards croisés sur les questions éducatives suscitent toujours autant de débats, d’intérêt et de passion. Il faut s’en réjouir !

Plus important encore, la Ville de Lyon a associé à cette co-construction de nouveaux acteurs, éternels oubliés des politiques publiques dans les démarches qui pourtant les concernent en premier lieu, vous l’aurez compris je parle bien sûr des enfants !

La parole de plus de 700 enfants a été recueillie via des groupes d’échanges organisés au sein de 23 structures, telles que des associations d’éducation populaire et des accueils de loisirs associatifs et municipaux.
Mes collègues de Lyon en Commun et moi-même saluons cette avancée en termes de participation et de Démocratie locale.

Cette démarche de co-construction a permis une plus large écoute, un plus grand respect de l’avis des enfants. Elle entre en résonnance avec leur participation aux Conseils d’arrondissements des enfants, au réaménagement des aires de jeux, et des abords de leur école. C’est ainsi que nous bâtissons une ville à hauteur d’enfant.

Cette contribution des enfants est une condition « sine qua non » de leur épanouissement. Elle favorise leur autonomie. Elle renforce leur confiance dans un monde gouverné par des adultes, et envers une société qui a une fâcheuse tendance à leur pronostiquer un avenir des plus inquiétants. En devenant acteurs, les enfants apporteront au débat un regard sincère et désintéressé, contrairement à nombre de leurs ainés.