Conseil d’arrondissement : officialisation du CLASS

Nadège BORRON annonce l’officialisation de l’existence du CLASS après un an d’expérimentation.

Fruit d’une décision collective, il compte une 20aine d’associations et d’institutions œuvrant dans le domaine de l’action sociale.

Son rôle s’avère primordial : il fournit une photographie et une analyse de la situation des personnes en précarité sur l’arrondissement ; des projets conjoints sont développés…

Autant d’actions qui permettent de lutter contre la précarité et l’exclusion sociale !

👉 voir la vidéo

M. le Maire, je tiens à vous remercier de m’avoir permis de créer ce CLASS.
Je vous remercie également d’avoir accepté d’officialiser son existence et de lui donner le statut de commission extra-municipale. Une première dans notre arrondissement ! Une demande de longue date des acteurs du territoire.

Grâce à ce comité que j’aurai l’honneur de présider, vous pourrez bénéficier de l’expertise de ses membres. Les acteurs du CLASS auront, eux, la possibilité de vous interpeler et d’émettre des propositions.

Je ne vais pas revenir sur le rôle et les objectifs du CLASS que vous venez de décrire.
Je souhaite simplement dresser un rapide bilan de cette année d’expérimentation.

Tout d’abord, la mise en place de ce CLASS est le fruit d’une décision collective.
Il compte à ce jour une 20aine d’associations et d’institutions actives.

Avant d’évoquer les actions menées, je souhaite souligner le rôle primordial que joue le CLASS.
Il nous fournit une photographie et une analyse de la situation des personnes en précarité sur notre arrondissement.
Et non, le 4e ne compte pas uniquement des habitants de catégories socioprofessionnelles favorisées ! De nombreux citoyens en difficulté y résident également. Difficultés mises en exergue par la crise que nous traversons.

Notre première initiative fut de produire un guide, le guide des petits PAS, qui recense les intervenants dans les domaines de la prévention, de l’accompagnement et de la solidarité de notre arrondissement.
Je sais d’ailleurs gré à notre service communication, sans lequel il n’aurait pu voir le jour.

Ensuite, la création de ponts entre les différents acteurs et leur mise en réseau a déjà porté ses fruits.
Notre mairie a pu organiser des distributions alimentaires en partenariat avec des associations.
Les associations, entre elles, ont commencé à développer des projets et des actions communes.
C’est le cas du Café Daddy et de la Rencontre ou encore du Secours populaire avec Horizon Parrainage.
Dans le même esprit, un groupe de travail s’est constitué pour organiser les permanences « d’aller-vers » et définir des lieux d’implantation. Ceci servira à répondre au plus près aux besoins des habitants et de lutter, entre autres, contre le non-recours aux droits par l’information et l’orientation.

Ces quelques exemples démontrent l’utilité et l’importance du CLASS.
Ils donnent à voir la vitalité et l’implication des acteurs de l’action sociale sur notre territoire. Je les en remercie encore une fois chaleureusement.

Et je suis certaine que les prochaines années nous permettrons d’agir conjointement et plus avant dans la lutte contre la précarité et l’exclusion sociale.