Conseil d’arrondissement

Loïc RIGAUD répond aux propos alarmistes et mensongers sur la sécurité dans l’arrondissement de Mme PELLET (groupe Droite, centre et indépendants). La droite, par la voix de Mme PELLET, détourne un vrai problème –le non-respect du code de la route de la part de deux-roues motorisés– et l’associe à un contexte sécuritaire, décrit comme catastrophique. Les équipes de C-NEWS ont même tenté de dépeindre la Croix-Rousse comme une zone de non droit ! Mais les habitant·e·s n’ont pas répondu à ces provocations : le feu allumé, à des fins politiciennes, s’est éteint de lui-même.

👉 voir la vidéo


Madame PELLET, je pense que vous et vos ami-es avez eu une attitude irresponsable ces dernières semaines. Vous nous aviez habitués dans vos interventions, à prendre un peu de hauteur sur la politique nationale et parfois même municipale, ce qui m’a fait partager parfois certaines de vos interventions. Vos propos de ce soir me déçoivent et m’alarment sur l’état de notre opposition.

Vous êtes une pompière pyromane. En détournant un vrai problème –le non-respect du code de la route de la part de deux-roues motorisés– et en l’associant à un contexte sécuritaire que vous décrivez comme catastrophique, vous mentez et exagérez une situation à des fins politiciennes. L’opération était bien montée avec les équipes de C-NEWS (qui confirme que cette chaîne s’est bien éloignée du journalisme), qui ont tenté de dépeindre notre Croix-Rousse comme une zone de non droit, où règneraient deal, violence, incivilité, cambriolage. Ce n’est pas la Croix-Rousse que je connais. Et je regrette, que pour des raisons politiciennes vous mettiez le feu dans l’arrondissement. En montant les gens les uns contre les autres, c’est la haine que l’on récolte. 

Alors dans ce contexte, je voudrai saluer l’attitude des Croix-Roussiennes et des Croix-Roussiens, (qui d’ailleurs ne doivent pas beaucoup regarder C-news, puisque peu d’entre eux ont finalement entendu parler de cet épisode, qui restera je l’espère comme l’une des plus grandes farces de notre mandat). Je disais donc, je salue l’attitude des Croix-Roussiennes et des Croix-Roussiens, qui n’ont pas répondu à ces provocations, et qui a fait que le feu que vous avez allumé s’est éteint de lui-même.