Conseil d’arrondissement

Thibaud ROCHE, conseiller délégué à la Politique de la ville, présente le projet « soutien aux initiatives locales politique de la ville » 2020-2026. Ce soutien a pour but de favoriser le cadre de vie des habitant·e·s dans les quartiers prioritaires de la ville et subventionne des opérations de rénovation, d’aménagement ou d’entretien des parties communes ou des espaces extérieurs.
👉 voir la vidéo

Madame la Maire, mes cher-e-s collègues,

Ce rapport est en lien avec l’approbation du plan d’équipement pluriannuel de la Ville, qui comprend le projet « Soutien aux initiatives locales politique de la Ville (subventions) 2021-2026 », ainsi que l’actualisation des autorisations de programme dans le cadre de la gestion financière du plan d’équipement pluriannuel de la Ville de Lyon, dont celle intitulée « Enveloppes solidarités jeunesse 2021-2026 ».

Il s’agit ici d’accorder une partie de cette enveloppe à la Gestion sociale et urbaine de proximité (GSUP). Nous retrouvons ici des subventions d’équipement aux bailleurs sociaux ainsi que des soutiens aux demandes d’investissement ou d’équipement portées pas des associations intervenant dans les quartiers prioritaires ou sur un territoire élargi autour des mêmes quartiers. Le but ici est de favoriser le cadre de vie et la vie quotidienne des habitants et des habitantes notamment à travers la rénovation, l’aménagement ou encore l’entretien des parties communes et des espaces extérieurs. Ces actions sont principalement portées par les bailleurs sociaux.
Ces dernières sont menées dans le cadre de la convention GSUP signée pour chaque quartier prioritaire entre les principaux financeurs (Etat, Ville de Lyon, Métropole de Lyon, Région Auvergne Rhône-Alpes, bailleurs sociaux concernés). La convention actuelle est renouvelée jusqu’en 2022 et fait actuellement l’objet d’un bilan en concertation avec les habitants, les habitantes et les acteurs et actrices locaux. Cette concertation devrait aboutir à de nouveaux objectifs qui permettront de renouveler la présente convention pour 3ans.

Chaque année, ces actions font l’objet d’un arbitrage en relation avec les mairies d’arrondissement et les différents financeurs signataires des conventions, puis d’une présentation en séance publique, pour allouer les subventions.

Cette opération estimée à 2,5 M € est à financer par affectation d’une partie de l’autorisation de programme « Enveloppes solidarités jeunesse 2021-2026 ». Ce qui devrait permettre d’amplifier ces actions et d’améliorer le cadre de vie dans les quartiers prioritaires et de soutenir d’avantage les associations œuvrant sur ces territoires.

Je vous invite, cher-e-s collègues, à voter en faveur de ce rapport et vous remercie pour votre attention.