Conseil d’arrondissement

Martine SOUVIGNET, adjointe à l’Egalité des droits et vie des aînés, appelle à la création d’un Conseil consultatif pour des espaces publics mixtes. La ville reste inégalitaire, la mixité femmes/hommes des espaces publics et des équipements sportifs n’est pas toujours une réalité.
👉 voir la vidéo

Je saisis l’opportunité de ce rapport, madame la Maire, pour rappeler la nécessité de prévoir un aménagement des espaces publics et installations sportives privilégiant la mixité filles/garçons.
Comme vous le savez, cher-e-s collègues, la thématique des actions marquant la journée internationale des droits des femmes du 8 mars était cette année la suivante : « la Ville a-t-elle un genre ? »
Et il faut bien reconnaître que la mixité des espaces et installations publiques n’est pas toujours une réalité…la Ville reste inégalitaire, souvent andro-centrée.

Observez l’usage des agrès, terrains de basket et autres skate-parks dans nos parcs publics : les garçons et jeunes hommes accaparent de fait les lieux sauf si des enseignants ou des parents interviennent pour y entrainer les filles.
Question de pédagogie ou d’éducation me direz-vous ? certes … mais aussi de citoyenneté et d’égalité des droits.

Dans le 3è arrondissement, lors d’un webinaire réunissant 85 personnes jeudi 4 mars, ces questions ont surgi.
Aussi, en lien avec mes collègues adjoints et adjointes, chargé-e-s des espaces verts, de la voierie, des sports et du lien social, je souhaite mettre en place, madame la Maire, un « conseil consultatif pour des espaces publics mixtes » ouvert aux associations partenaires, afin de mieux anticiper, préparer, améliorer la pratique mixte des usages des espaces publics et autres parcs, voire stades sportifs.

Ce souci s’inscrit bien sûr dans le cadre plus large de l’égalité des droits et d’une citoyenneté respectueuse de tous et toutes, quel que soit son sexe ou son âge.
En effet, je n’oublie pas, madame la Maire, que je suis aussi déléguée à la qualité de vie des Ainé-e-s…et les femmes sont nombreuses dès que l’on avance en âge !
La prise en compte du vieillissement dans l’aménagement de la Ville sera aussi au cœur des préoccupations de ce conseil consultatif : respect des voies piétonnes, bancs, ombrages, toilettes publiques…
– Circuler en toute tranquillité dans la Ville,
– Séjourner en toute quiétude dans les parcs publics,
Ce sont des droits qui doivent pouvoir se décliner à tous les âges, de la petite fille de 8 ans jusqu’à la grand-mère de 80 ans !