Conseil d’arrondissement

Thibaud ROCHE, conseiller délégué à la Politique de la ville, salue la décision de la Ville de Lyon de mettre à disposition un local à titre gratuit à deux acteurs centraux du quartier Moncey : L’Olivier des Sages et au Centre social Bonnefoi.
Ce local servira à renforcer l’offre en matière d’accès aux droits : permanences pour les démarches administratives et juridiques et autour des questions d’insertion, de santé, médiation numérique…
Une initiative qui vise à réduire davantage les inégalités sur ce territoire.

👉 voir la vidéo

Bonsoir madame la Maire,
Bonsoir à toutes et à tous,

Je vous présente ce soir le rapport 3041 pour la mise à disposition d’un local situé au 11 rue de Turenne pour l’Olivier des Sages et le Centre social Bonnefoi.
Ces deux acteurs centraux du quartier Moncey ont décidé de mutualiser leurs moyens pour renforcer l’offre en matière d’accès aux droits. Dans le cadre du plan pauvreté, ils bénéficient de subventions d’investissement qui leur permettront de réaliser des travaux d’aménagement mais également d’un médiateur numérique qui assurera des permanences.
Pour aller plus loin, rappelons tout d’abord que le secteur est touché par une grande pauvreté où 10% des habitants les plus pauvres ont un revenu inférieur à 700 euros par mois et qu’en parallèle, de nombreuses personnes ne bénéficient pas des minimas sociaux auxquels elles ont pourtant droit.
Par ailleurs, si seulement 2000 lyonnais habitent le quartier prioritaire, ce sont de nombreux usagers qui viennent à la Guillotière pour profiter d’une vie associative riche et active. Il n’est pas rare que des personnes habitant d’autres communes y viennent pour bénéficier des services proposés par les nombreuses structures ce qui participe au rayonnement métropolitain du quartier.
Pourtant le quartier n’échappe pas, comme le reste de la ville, à l’augmentation du prix du foncier dont les conséquences sont terribles pour les associations qui peinent à se maintenir ou à s’implanter sur ce territoire.

La ville fait donc le choix de soutenir le projet porté par l’Olivier des Sages et le Centre Social en mettant à disposition gratuitement ce local de 57m2 appartenant à Grand Lyon Habitat dont la valeur locative annuelle est évaluée à 6 300 euros.

Ce local servira avant tout à la tenue de permanences pour les démarches administratives et juridiques mais également autour des questions d’insertion, de santé et de violences sexuelles. Comme évoqué en introduction, un médiateur numérique sera également présent pour accompagner la dématérialisation qui parfois peut éloigner certains publics de leurs droits.
Cela entre totalement dans les objectifs de la ville qui vise à réduire les inégalités sur ce territoire, à soutenir le maintien des associations autour de la place Gabriel Péri à travers leurs partenariats et la mutualisation de leurs moyens mais également à faire reconnaître la situation centrale du quartier en matière d’offre associative sur l’ensemble de la Métropole, notamment en matière d’accès aux droits.

C’est donc avec beaucoup de satisfaction de voir ce projet se concrétiser, que je vous invite, cher-e-s collègues, à approuver ce rapport.