Conseil d’arrondissement : centres de santé

J’ai le grand plaisir de présenter ce soir, cher.e.s collègues, deux projets de délibérations. Nous sommes invités à donner notre avis sur l’attribution de subventions à deux structures en vue de l’ouverture de centres de santé. Ces projets, que nous accompagnons depuis plusieurs années, offriront davantage d’accès au soin aux habitantes et aux habitants de notre territoire.

La première délibération concerne la création de la toute première MSP ou maison de santé pluri-professionnelle de notre arrondissement. La subvention de 90 000 euros permettra à la SACVL d’effectuer les travaux dans les locaux de la rue Neuve.

Cette maison réunira différents professionnels de santé : médecins généralistes, infirmiers, sage-femme, pédicure-podologue, gynécologues, ostéopathes et kinésithérapeutes.
Il ne s’agit pas d’un simple cabinet médical. Les praticiens ont choisi d’unir leurs compétences et leurs forces pour améliorer la prise en charge des patients.
Cette MSP présente de multiples avantages : pour le patient, pour eux et pour la collectivité dans son ensemble.
Pour les patients, l’accès au soin sera facilité grâce au recours à des expertises diversifiées et à une plus large amplitude horaire d’ouverture.
Pour les praticiens, l’exercice coordonné facilitera l’accompagnement des patients dans leur parcours de soin.
Pour les habitantes et les habitants, et notamment les plus fragiles, la MSP prendra en charge des soins non programmés et mènera des actions de prévention et d’éducation à la santé. Ceci permettra de soulager les urgences hospitalières à court terme et de limiter le recours à l’hospitalisation pour des pathologies graves à long terme.

La seconde délibération concerne quant à elle l’ouverture d’un centre de santé sexuelle communautaire, rue des Capucins, avec l’attribution d’une subvention complémentaire de 40 000 euros à l »association porteuse du projet « Virages Santé.
Un tel centre est un projet innovant qui vise à réduire l’incidence de l’épidémie de VIH. Je me réjouis que notre arrondissement en accueille un.
Le centre de santé proposera une offre globale de soin qui s’articule autour du concept de prévention par le soin. Ceci inclut l’information, le dépistage VIH et des IST avec un résultat rapide permettant, s’il est positif, d’initier immédiatement un traitement.
Il assurera également la vaccination contre les hépatites A et B.
Nous leur avions déjà apporté, en septembre 2021, une aide de 50 000 euros pour la réalisation de travaux.
Aujourd’hui, les travaux sont terminés. Le directeur a été recruté cet été. L’équipe est presque au complet, elle recherche encore un médecin coordinateur. Je lance à toutes et tous un appel 

Je l’ai déjà dit, nous considérons que l’accès à la santé constitue une mission de service public fondamentale.
Il est de notre responsabilité, en tant qu’élus, d’accompagner le développement et la pérennisation de l’offre de soins auxquels les habitantes et les habitants ont droit.

Selon l’Agence Régionale de la Santé, le 1er arrondissement n’est pas encore impacté par le manque de médecins mais devra mettre en œuvre des moyens pour éviter que la situation ne se dégrade.

Nous devons donc anticiper et agir dès maintenant pour enrayer la baisse du nombre de praticiens.
Aussi ne boudons pas notre plaisir de voir aboutir ces projets structurants pour notre arrondissement, qui contribuent à répondre à cette problématique.