Egalité Femmes/Hommes

David SOUVESTRE, Conseiller municipal et co-président de Lyon en Commun, salue les initiatives impulsées par le plan d’égalité professionnelle femmes/hommes.
« Ce plan d’action s’inscrit dans le concret, pour faire de l’égalité femmes-hommes une réalité ».
👉 voir la vidéo

Monsieur le Maire, Chers collègues,

Si le terme égalité incarne une valeur essentielle, d’une signification considérable, il n’en demeure pas moins qu’il est aussi devenu un mot-valise que certains brandissent, hélas, sans en comprendre ni la puissance ni la portée.

À rebours des discours incantatoires, le plan d’action pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes s’inscrit dans l’action et le concret pour faire de l’égalité une réalité et non un horizon abstrait.
Les politiques en faveur de l’égalité professionnelle ne sont plus optionnelles pour les collectivités territoriales, nous le savons. L’arsenal législatif est aujourd’hui conséquent. Malgré tout, les inégalités femmes-hommes persistent insidieusement au mépris de la loi.

Ce plan d’action met ainsi en exergue en toute transparence certains obstacles que rencontrent encore les femmes dans notre administration communale.

Le premier obstacle : elles sont orientées encore trop majoritairement vers des métiers réputés féminins.

Le deuxième obstacle : leur proportion dans les emplois d’encadrement ne reflète nullement leur place réelle dans notre municipalité, notamment pour les postes d’encadrement intermédiaire en catégorie B et en catégorie C.

Le troisième obstacle : l’inégalité salariale persiste, l’essentiel de ces écarts sont le fait de mécanismes bien connus, comme le recours plus important au temps partiel ou encore la surreprésentation des femmes dans les filières moins rémunératrices.

En ciblant ces écueils, le plan d’action 2021-2022 propose des pistes de réponse pour passer de l’égalité de droit à l’égalité de fait : s’attacher à réduire la dimension sexuée des métiers avec l’extension des viviers et filières de recrutement, concevoir des organisations du travail au bénéfice de l’égalité professionnelle, notamment via le développement du télétravail, consolider la mixité de l’encadrement supérieur et intermédiaire par un travail sur l’estime de soi des femmes, qui ont les compétences pour occuper ces postes, mais ne se sentent pas légitimes à tort pour candidater et ainsi briser le plafond de verre.

Nous le savons, mes chers collègues, les collectivités territoriales sont des actrices essentielles de l’égalité entre les femmes et les hommes. À ce titre, si nous voulons faire souffler sur notre territoire un vent d’attractivité, de solidarité et d’innovation, la Ville de Lyon en sa qualité d’employeur se doit d’être exemplaire et de servir de référence.

Ce projet est donc ambitieux et nous saurons compter non seulement sur la détermination et le volontarisme de l’Adjoint au Maire délégué à la Promotion des Services publics pour le mettre en œuvre, mais aussi, et surtout sur la créativité et le professionnalisme de nos agents.